~|icon_calendar~|elegant-themes~|outline
17/08/2020
~|icon_tag_alt~|elegant-themes~|outline

Comment présenter vos collaborateurs sur votre site web ?

Que pensez-vous quand, après avoir cliqué sur l’onglet « notre équipe » d’un site, vous tombez sur un simple organigramme ? C’est tristoune, non ? Et surtout, ça n’apporte pas vraiment d’informations ! Vous voulez  aller un cran plus loin sur votre propre site en présentant chaque collaborateur ?  Voici quelques précisions sur les deux options possibles (texte écrit à la première personne ou à la troisième personne) et les grands principes à respecter pour réussir l’exercice avec brio.

L’option « photo + présentation courte à la troisième personne »

C’est par exemple l’approche retenue sur la page « équipe » du site du cabinet ABAKA.  On y trouve des mini-portraits des collaborateurs, dans lesquels figurent les informations suivantes :

  • Diplômes
  • Missions
  • Parcours avant de rejoindre l’entreprise
  • Date d’entrée dans l’entreprise et évolutions depuis
  • Parfois l’expression de la vision métier et/ou de convictions professionnelles

Avantages et inconvénients du format biographie

Avec ce format, l’idée est d’opter pour une sorte de mini-biographie, en une dizaine de lignes environ. C’est donc  adapté si vous souhaitez que l’internaute puisse rapidement visualiser la diversité des parcours et des compétences.
L’emploi de la troisième personne n’est ni bon ni mauvais en soi. Il introduit cependant une certaine distance à la lecture, avec un rendu assez froid.

Quelques solutions pour amener un peu de chaleur

Il est possible d’écrire à la troisième personne, tout en « cassant » la distance que cela peut générer. Prenons l’exemple de la page « Notre team d’avocats », sur le site du cabinet d’avocats BOLD. Chaque collaborateur dispose d’une fiche dans laquelle sont détaillés ses diplômes et son champ de compétences, mais aussi une information plus personnelle. On y apprend ainsi les hobbies et passions de chaque collaborateur : escrime, tango argentin, piano, cuisine marocaine et j’en passe.

L’intérêt ? Après l’énoncé des Masters détenus par chacun, cette petite touche « perso » vient rendre les collaborateurs « humains » et détendre l’atmosphère. Voici également d’autres petites astuces, qui fonctionnent tout aussi bien :

  • Appeler chaque personne par son prénom (plutôt que la combinaison « prénom + nom » qui donne un côté très « fiche d’état civil »)
  • Mettre en avant une anecdote amusante ou étonnante. Sur le site BOLD par exemple, il est précisé qu’une des collaboratrices a été championne de pelote basque. Je ne sais pas si l’effet est le même sur vous, mais moi, ça m’a interpelée !
  • Donner la devise ou le mantra de chaque collaborateur
  • Adopter un style décontracté, avec des mots simples, comme s’il s’agissait de présenter spontanément la personne
  • Un trait d’humour (à condition cependant que votre ligne éditoriale le permette, l’humour étant toujours à manier avec précaution).

L’option « photo + témoignage collaborateur »

Cette fois, ce sont les collaborateurs qui prennent la parole, en utilisant leurs « mots à eux ».  Dit comme ça, cela peut paraître simple, mais ça ne l’est pas tant que ça ! Si vous demandez de butte en blanc à vos collaborateurs de vous fournir un texte de présentation, voilà ce qu’il risque d’arriver :

  • Certains vous diront qu’ils ne savent pas quoi dire
  • D’autres vous feront un roman-fleuve
  • Chacun partira dans une direction, sans cohérence d’une fiche collaborateur à une autre.

Pour cette raison, mieux vaut mettre au point un process pour cadrer tout ça !

Quelles étapes suivre pour  rédiger vos témoignages collaborateurs ?

Je vous en propose trois. Les voici !

  1. définir le format (3 lignes, 5 lignes, 10 lignes…) et les informations attendues
  2. informer les collaborateurs de la consigne et les guider dans les réponses à apporter en leur posant des questions (les mêmes pour tous !)
  3. récupérer les textes et les retoucher

S’agissant des questions, le champ des possibles est ouvert. Vous pouvez par exemple demander à chacun  « qu’apprécies-tu particulièrement dans ton job ? » ou encore  » quel est le petit  plus que tu apportes au client ? »
Evidemment, si l’objectif poursuivi est d’attirer des candidats, et que les témoignages s’inscrivent dans votre stratégie de marque employeur, il vous faudra adapter l’angle. Exemples : pourquoi aimes-tu travailler dans l’entreprise ? Qu’est-ce qui te rend de bonne humeur quand tu arrives le matin ? etc.

Quelques exemples

J’en ai sélectionnés trois, rédigés différemment :

Les  principes à respecter pour la présentation de vos collaborateurs

L’exercice consistant à présenter son équipe peut sembler simple, mais ce n’est pas le cas. Des précautions s’imposent donc !

Pourquoi c’est compliqué ?

Tout simplement, parce qu’il faut concilier deux choses :

1) D’une part, les besoins en communication de votre entreprise, ce qui implique un certain nombre de contraintes. Concrètement, chaque collaborateur ne peut pas dire ce qui lui chante, avec le vocabulaire de son choix. Vous avez une ligne éditoriale, un wording à respecter, donc cela doit constituer un cadre pour la rédaction. Si vous avez développé une communication plutôt « cool », vous pourrez peut-être vous permettre qu’un collaborateur parle de « kiff au travail ». Si l’ambiance affichée est assez stricte, beaucoup moins…

2) D’autre part, la nécessité de respecter chaque collaborateur, chacun pouvant réagir différemment face à l’exercice (timidité, enthousiasme débordant, manque d’intérêt…)

Comment s’y prendre ?

Voici quelques pistes pour faciliter les choses :

  • Associez vos collaborateurs au projet de site web dès le démarrage, en les rassurant sur le déroulement prévisible.
  • Expliquez-leur qu’ils seront guidés, et qu’ils n’ont pas besoin de compétences particulières pour participer (n’attendez pas d’eux qu’ils sachent écrire ou synthétiser leurs idées, demandez-leur simplement de répondre à des questions)
  • Rendez le moment du recueil de matière sympathique : si un collaborateur a du mal à formuler ses réponses, proposez-lui de procéder par oral, autour d’un café par exemple
  • Même si vous poursuivez un objectif de communication, ne négligez pas l’aspect RH. Vos collaborateurs ne sont pas des femmes/hommes-sandwichs, alors ne trahissez pas leurs propos ! Associez les tout au long du processus, en leur montrant la version finale du texte avant diffusion.

Enfin, ayez à l’esprit qu’une intervention extérieure peut s’avérer utile, de façon à éviter certains blocages (crainte de s’exprimer devant un collègue par exemple). L’idée vous semble intéressante ? Cela tombe bien, je peux vous aider en interviewant vos  collaborateurs et en rédigeant leurs témoignages. Contactez-moi !

Photo : unsplash/Markus Spiske