page « qui suis-je? » : 3 pièges à éviter

Sur un site web, difficile de ne pas prévoir une page « à propos », histoire de faire les présentations.  Si l’exercice est périlleux pour les entreprises, il est tout aussi compliqué si vous êtes indépendant. Que vous soyez consultant, sophrologue, avocat ou toute autre chose,  pas le choix…vous allez devoir parler de VOUS ! Voyons ensemble les principales erreurs à ne pas commettre.

page qui suis je a propos

VOTRE PAGE « A PROPOS » ne doit pas être un CV

Parler de soi, voilà un sujet  angoissant qui génère bien des questions. Quelles informations donner ? Quels mots utiliser ? Quelle image va-t-on renvoyer ?Toutes ces interrogations sont normales : quand on se lance dans la rédaction d’une page « Qui suis-je ? », on s’expose, on craint le regard des autres.
Pour surmonter cette crainte, il est tentant de se raccrocher à des informations objectives, telles ses diplômes ou son expérience.
Attention : fausse bonne idée !

La liste de vos diplômes…ON S’EN FICHE (UN PEU)

Sans surprise, certaines qualifications méritent d’être mises en avant. C’est le cas si vous détenez un diplôme ou une certification attestant de façon précise de vos compétences, ou qui vous habilite à délivrer des services particuliers.
Mais lorsque vient le moment de la rédaction, posez-vous cette question : « le reste est-il vraiment utile? « 
Si un diplôme ne présente pas de lien avec votre activité, ou ne véhicule aucune information intéressante à votre sujet, soyez sans pitié : oubliez-le et n’en parlez pas !
Allez à l’essentiel, en ayant à l’esprit que l’internaute a besoin, très rapidement, de savoir à qui il a affaire. Pour les expériences professionnelles, c’est la même chose : insistez uniquement sur celles qui vous ont permis d’apprendre ou de développer de nouvelles compétences.

Racontez plutôt une histoire

Un CV, c’est plutôt « froid ». On donne à voir ses compétences, en laissant le lecteur détecter si oui ou non, ces compétences peuvent l’intéresser. Or, l’internaute qui visite votre site n’est pas un recruteur ! S’il consulte votre page « à propos », c’est qu’ a priori, il a déjà compris que vous déteniez les compétences pour l’aider. Ce qu’il veut maintenant, c’est  comprendre qui vous êtes et valider que vous êtes « LA bonne personne » pour répondre à son besoin.
Conclusion : on pioche des éléments de son parcours pour rédiger sa page, mais on injecte de l’humain, en racontant une belle histoire ( la vôtre !). Si cela vous semble obscur ou compliqué, c’est que vous n’êtes peut-être pas prêt(e) pour prendre la plume. Dans ce cas, prenez le temps de réfléchir aux mots à poser sur votre parcours, et surtout à ce qui vous anime vraiment dans votre métier.
Pour bien démarrer, vous pouvez par exemple travailler sur votre « pourquoi ».

Ne soyez pas autocentré dans la rédaction de votre portrait

La page « CV » n’est malheureusement pas le seul piège lorsqu’on rédige sa page « Qui suis-je ». Certains tombent en effet dans un autre écueil : l’égocentrisme. J’imagine d’ici votre réaction : « mais une page de présentation sert à parler de soi, alors c’est contradictoire ! »
Oui, ça a l’air contradictoire. Mais ça ne l’est pas ! Il s’agit simplement d’écrire sur vous, mais pas POUR vous (nuance…).
Concrètement, évitez de :

  • Rédiger un roman-fleuve à votre sujet : l’internaute veut percevoir qui vous êtes, pas consulter votre biographie en trois tomes.
  • En faire trop sur la mention de prix, distinctions…un peu oui, mais s’il s’agit de vous faire plaisir et de tomber dans l’auto-satisfaction, non ! Cessez de jouer les Narcisse, l’internaute doit sentir que vous êtes capable de vous intéressez à quelqu’un d’autre que vous-même (à lui en l’occurrence).
  • Utiliser du jargon. Là-encore, rien de mieux pour décontenancer votre prospect. Réservez vos mots savants à celles et ceux qui les comprennent dans votre milieu professionnel, et démontrez à votre visiteur que vous êtes capable de vous adapter aux profanes. Cela le rassurera !

Si cela peut vous aider, imaginez-vous dans un cocktail. Si vous parlez longuement de vous sans vous adapter aux personnes que vous rencontrez, celles-ci risquent de vous trouver prétentieux (se), hautain(e), peu aimable.  Pour votre page « à propos », c’est la même chose !
Pensez aux visiteurs de votre site, comme vous pensez aux gens que vous avez en face de vous lors d’une première rencontre. Cela vous aidera  rédiger votre page comme un début de conversation. Voilà une manière plus avenante de faire connaissance, non ?

PITIé, pas de bullshit dans votre page « QUI SUIS-JE »

Le terme « bullshit » vous heurte un peu ? Eh bien, en réalité, ce qui est choquant, c’est ce que certains donnent à voir d’eux-mêmes dans leur page de présentation : blabla, affirmations sans fondements…le bullshit peut frapper sous de multiples formes, même quand on pense bien faire.
En voici trois exemples.

Ecrire pour ne rien dire

Vous vous dites « sérieux » ou encore « passionné » ? C’est bien, mais si vous vous arrêtez-là, les mots n’ont pas vraiment de consistance. En effet, qui irait raconter qu’il prend son job à la légère et n’est pas très motivé ? Personne, et votre lecteur le sait ! Vous devez donc lui en dire davantage, pour qu’il vous « ressente » comme « sérieux », « passionné » ou tout autre adjectif de votre choix. Sinon, cela peut vite « faire blabla ».

s’auto-proclamer n°1

Affirmer qu’on est « le meilleur » ou le « n°1 » de son secteur n’est pas la bonne solution pour convaincre. Côté visiteur, ce genre de propos sent le bullshit à plein nez…même si, oui, en vrai, vous êtes très bon !
Conclusion : laissez de côté les superlatifs pour parler de vous, car vous n’êtes pas la bonne personne pour vanter vos mérites. Rappelez-vous l’exemple du cocktail. On vous trouvera franchement gonflé si vous expliquez à quel point vous êtes formidable. Après tout, comment savoir si vous dites la vérité ? En revanche, on prêtera attention au propos s’il est tenu par un tiers, hors de votre présence. Pour cette raison, restez humble sur votre page « à propos », et pour les compliments, laissez la parole aux autres (sur une page « témoignages clients » par exemple).

Créer un personnage


Soyez à l’aise avec les mots que vous employez à votre sujet. En faisant certains choix, vous orientez la perception que vos prospects vont avoir de vous.
Pour partir sur de bonnes bases, ne les trompez pas ! Pas la peine de vous inventer des qualités que nous n’avez pas ! Ayez à l’esprit que :

  • Vous ne pourrez pas plaire à tout le monde. Soyez comme vous êtes VRAIMENT et vous attirerez des prospects qui cherchent justement des gens comme vous (ça tombe bien)
  • Tricher ne sert à rien : l’internaute que se rendra bien compte de ce qui n’est pas vrai en vous rencontrant !
  • Il n’existe pas un catalogue préétabli de qualités à mettre en avant. Peut-être que vos concurrents mettent en avant des qualités que vous leur enviez, mais peu importe : concentrez-vous sur les vôtres, elles ne sont pas moins intéressantes !

En conclusion, retenez qu’une bonne page « Qui suis-je » se reconnaît à trois ingrédients :
1- Elle raconte une histoire, avec un bon storytelling
2- Elle a de la valeur pour l’internaute, en lui permettant de savoir s’il a envie de venir vers vous
3- Elle vous ressemble

Besoin d’aide? Figurez-vous que j’ai un faible pour la rédaction des pages « Qui suis-je? » et que je me ferais un plaisir d’aller dénicher ce que vous avez de particulier.  Qui que vous soyez, appelez-moi pour me parler de vous !

 

 

 

Photo : unsplash / Kyle Glenn