~|icon_calendar~|elegant-themes~|outline
29/02/2020
~|icon_tag_alt~|elegant-themes~|outline

Comment être original dans sa rédaction de contenu ?

Vouloir se démarquer, c’est bien. Y parvenir, c’est plus compliqué. Cela passe par la pertinence du contenu qu’on produit, mais aussi par son originalité. Mais être original, ça veut dire quoi ? Voici ma théorie (rassurante) sur le sujet et 5 conseils applicables immédiatement.

Rédiger du contenu original, ce n’est pas si compliqué

J’adore tout ce qui tourne autour du marketing de contenu, et cette idée que l’écriture peut générer une rencontre entre l’entreprise et sa cible (ou du business si on adopte une vision plus commerciale).
En revanche, je déplore l’injonction faite à chacun d’être « original », sans plus d’explications. Pourquoi ? Parce que lorsqu’on veut à tout prix être original, on peut vite se tromper de chemin.
A trop chercher l’originalité, on en voit ainsi certains :

  • S’exprimer de façon tellement originale que personne n’y comprend rien.
  • Tenter l’humour mais tomber à côté.
  • Essayer de casser les codes, pour finalement heurter et déplaire.
  • Avoir la même idée originale que les autres (et là, forcément, ça tombe à plat…)

La bonne option, pour éviter tout ça, consiste à revenir à l’essentiel.
Regardez la définition du mot « original » dans un dictionnaire. Vous verrez apparaître plusieurs notions . Ce qui est original est « nouveau », « personnel », singulier ».
Tout est dit. L’originalité ne doit pas être une quête. Il n’y en pas deux comme vous, alors vous être forcément original ! Votre originalité, il ne faut pas l’inventer ou aller la chercher dans des endroits improbables. Elle est là, en vous, il faut juste la révéler !

Mes  conseils tout simples pour rédiger du contenu original

Maintenant que vous avez compris que l’originalité (et donc la force) est en vous, passons à la pratique. Les  conseils suivants sont faciles à mettre en oeuvre. Le plus dur est d’évoluer dans sa posture vis-à-vis de la rédaction de contenu. Et après, promis, ça va (presque) tout seul !

 Gardez vos distances avec la concurrence

Surveiller sa concurrence peut être utile. Mais trop la surveiller nuira à votre créativité.
Faîtes le test ! Lisez un article sur le blog d’un concurrent, sur un sujet que vous maîtrisez. Essayer ensuite d’écrire ! Vous ne voyez pas quoi dire de plus, non ? Pour cette raison, qu’il s’agisse de trouver des sujets pour votre calendrier éditorial  ou de passer à la rédaction, commencez toujours par vous concentrer sur vos idées et les présenter comme vous en avez envie
Ce n’est qu’ensuite que vous pourrez aller voir ce que font les autres. Vous avez eu la même idée de plan sur un sujet par exemple ? Ce n’est pas grave.
Prenez le temps de vous poser plusieurs questions :

  • Comment traiter le sujet différemment, sous un autre angle ?
  • Quelle information supplémentaire puis-je donner au lecteur ?

Vous ne voyez pas ? Pas de souci, les conseils suivants vont certainement vous aider à surmonter ce genre de situations.

 Pensez au « truc en plus » que vous avez

Votre entreprise à plusieurs activités ? Ou en a eu plusieurs ? Voilà qui est intéressant, et qui peut vous donnez un sacré avantage.
En effet, nous avons (à tort) tendance à cloisonner les choses. « Je vends des prestations de conseil », « Nous vendons des chauffages », « Nous sommes un cabinet d’expert-comptables ».
Cela nous pousse à croire que nous devons rédiger du contenu portant uniquement sur notre activité de conseil, les chauffages ou encore l’expertise comptable, de façon très générale.

Or, la plupart du temps, nous avons chacun un « truc » en plus. Une expérience passée qui nous donne un regard très pointu sur quelques sujets spécifiques. Des activités parallèles qui nourrissent nos méthodes de travail.Pourquoi ne pas utiliser tout cela pour produire du contenu que vos lecteurs ne verront nulle par ailleurs ?

Je vous donne un exemple. Je suis copywriter (scoop), mais ai été avocat (re-scoop). Je ne l’ai pas encore fait mais compte bien rédiger des articles très spécifiques sur le contenu produit par les professionnels du droit, ou encore sur la façon dont vérifier les informations juridiques qu’on veut faire figurer dans un article.  Je ne souhaite pas le faire tout le temps, mais sais que mes textes seront originaux. Parce que nous ne sommes pas nombreux à pouvoir le faire. Vous voyez l’idée ?

 Allez piocher des idées au cœur de votre activité

Vos concurrents ont beaucoup de choses en commun avec vous. Ils proposent le même type de produits et prestations, s’adressent aux mêmes cibles, et peut-être sur le même territoire.Mais il y a une chose que vous avez et qu’eux n’ont pas. Vos clients. Vos collaborateurs.

Alors profitez de ce levier ! Si vous voulez rédiger un article de blog sur un sujet en particulier, ne restez pas sur un premier niveau d’information comme le fait sans doute votre concurrent.Faîtes le lien avec le besoin de vos clients, ce qu’ils disent de vos produits ou services, mettez-les en valeur ! Demandez-leur également ce qu’ils souhaiteraient savoir ou comprendre. Vous verrez que leurs réponses peuvent être inattendues. Elles vous permettront ainsi de créer du contenu inédit et pertinent.

Idem pour vos collaborateurs. Interrogez vos salariés, donnez leur un espace pour vous expliquer ce qu’ils observent, entendent, ou pour vous faire remonter des idées auxquelles vous n’auriez pas pensé !

Enfin, distillez la vision que vous avez de votre métier, en ayant à l’esprit votre « pourquoi ».
Très souvent, nous sommes assis sur une mine d’or pour produire du contenu, sans même nous en rendre compte. Commencez par en prendre conscience, et vous verrez, il deviendra plus facile de produire des contenus jamais vus ailleurs.

 Allez piocher encore plus loin…dans votre vie de tous les jours et votre imaginaire

En matière de contenu, il y a ce qu’on raconte, et la façon dont on le raconte. Et cette façon peut justement faire toute la différence, en rendant singulier un discours qui, dans le fond, est déjà répandu.
Certains l’ont bien compris : on peut se démarquer en glissant dans ses contenus des anecdotes personnelles, ou encore des références culturelles.

Une technique intéressante, qui permet de révéler l’identité, la personnalité de celui ou celle (personne physique ou entreprise) qui prend la plume.
Vous avez besoin d’un exemple ? On touche ici au copywriting, et au fait de créer un lien émotionnel avec le lecteur. Je pense donc en particulier à Selma Paiva, spécialisé dans la rédaction de mails, qui parle très facilement de Harry Potter, ou de son enfance.
Et figurez-vous que c’est toujours bien. L’anecdote illustre ou appuie le propos, fait sourire. Sur le fond, Selma Paiva n’est pas seule dans le domaine du marketing à dire ce qu’elle dit. Mais elle est seule à l’exprimer de cette façon là.

 Utilisez votre façon de penser, votre style, votre ton

Nous ne sommes pas tous faits pareils. Il y a les esprits carrés, les méthodiques. Les rêveurs, les poétiques.Ceux qui sont dans la nuance, et d’autres qui s’emportent plus facilement.
Dans la vraie vie, on aime plutôt cette diversité, non ?
Alors pourquoi ne pas exploiter ce que vous êtes pour votre rédaction de contenu, tout simplement ? Bien sûr, mieux vaut procéder à quelques ajustements (par exemple, faire un effort pour structurer si vous avez tendance à partir dans tous les sens).

Pour autant, ne cherchez pas trop à rentrer à tout prix dans une case. Si les contenus se ressemblent beaucoup d’une entreprise à une autre, c’est souvent parce que finalement, chacun a tenté de respecter au mieux une série de règles (plus ou moins pertinentes).Le résultat ? le contenu s’uniformise, il est sans couleur ni saveur.

Pour sortir du lot, relâchez la pression ! Ecrivez comme vous avez envie de le faire. Le seul impératif ? Fixer des balises, pour ne pas vous perdre ou ne pas perdre vos lecteurs. C’est à cela que sert une ligne éditoriale.
C’est à cela que je peux servir également. Vous aider à être original en étant vous. Sans effort particulier, mais sans faire n’importe quoi. On en parle, vous me dîtes qui vous êtes et je vous aide à le révéler avec des mots qui vous ressemblent ?

Photo : unsplash / Gavin Allanwood