Démarquez-vous : soyez une marque !

Quand on pense « marque », on pense artillerie lourde : grosse entreprise, gros budget publicité, nom qui claque, identité visuelle démente… Pourtant, la marque concerne n’importe quel professionnel, quels que soient son secteur et son budget. Ça vaut même si vous êtes indépendant ou freelance, et ça s’appelle le personal branding.

soyez une marque
pourquoi faire du self-marketing ?

Le web donne la possibilité à n’importe qui, grand groupe comme petite entreprise, d’occuper l’espace. Seulement voilà : être présent ne veut pas dire être visible, et encore moins mémorable.
Marketing de soi (self-marketing), personal branding (marque personnelle)…peu importe les termes : l’idée, c’est qu’on vous voit, qu’on vous reconnaisse et, évidemment qu’on perçoive l’intérêt de votre activité.

COMPARONS AVEC LE SUPERMARCHé

Ce qui se passe sur le web ressemble à ce que vous pouvez observer dans un supermarché. Prenons l’exemple du rayon « boissons ». Lorsque vous décidez de choisir une bouteille en particulier, c’est d’une part parce que vous avez reconnu la marque, et d’autre part, que vous en avez une opinion favorable.
Les choses se jouent donc au delà du produit lui-même (ne mettez vous pas moins de  secondes à repérer une bouteille de Coca ?).
Jeff Bezos, le CEO d’Amazon, a eu cette petite phrase : « Votre marque, c’est ce qu’on dit de vous lorsque vous n’êtes pas dans la pièce ».

C’est exactement ça : la marque a une consistance lorsqu’elle produit un impact sur les esprits. Le mécanisme est le même qu’il s’agisse d’une multi-nationale ou d’une activité en freelance !

CE QUE PEUT VOUS APPORTER LE PERSONAL BRANDING

Si elle est bien travaillée, votre marque personnelle vous fera gagner en visibilité. Vos prospects vont en effet vous identifier dans votre domaine d’activité, voir que vous existez.
En mettant en lumière vos facteurs différenciants, vous allez aussi permettre au public de comprendre ce en quoi votre offre est unique, et mérite qu’on s’y intéresse.
Enfin, vous allez contrôler l’image que vous renvoyer. Vous choisissez vos messages, maîtrisez ce qui circule à votre sujet et les traces sur le web
Le marketing personnel vous donne donc l’opportunité de laisser une idée claire, forte et positive dans l’esprit des gens. Intéressant pour développer son activité, non ?
Alors, regardons comment ça marche !

COMMENCEZ PAR IMAGINER VOTRE STRATéGIE DE PERSONAL BRANDING

On ne bâtit pas une marque en 5 minutes, en bricolant un slogan vite trouvé avec deux ou trois idées. Cela nécessite de mettre en place une stratégie, en réfléchissant sur soi et sur les autres.

TRAVAILLEZ SUR VOTRE identité de marque 
Votre marque, c’est VOUS ! Pas étonnant donc qu’il faille commencer par un travail d’introspection. L’objectif ? Dépasser le stade du « voilà ce que je vends » pour mettre des mots sur ce qui vous différencie vraiment.
Concrètement, à vous de réfléchir en profondeur tout d’abord à ce POURQUOI vous faîtes votre métier. Qu’est ce qui vous anime ? En quoi espérez-vous changer le monde, à votre échelle ? Ce questionnement va vous permettre de verbaliser votre « mission », autrement dit la raison d’être du professionnel que vous êtes.

La réflexion doit se poursuivre par une prise de conscience de vos forces et de vos faiblesses (éventuellement en recourant à une matrice SWOT), outre la mise à plat de vos objectifs (où voulez-vous être dans 6 mois, 2 ans, 10 ans ?).

POSITIONNEZ-VOUS SUR LE MARCHé

Le travail de réflexion ne s’arrête pas à au travail sur soi, tout simplement parce que vous n’êtes pas seul concerné par votre marque : vous avez des prospects et des concurrents ! Vous allez donc devoir réfléchir à la place que vous voulez et pouvez prendre sur le marché.

Cela suppose d’étudier le marché. Quelle taille fait-il? Quelles sont les opportunités pour vous ? Qui sont vos clients potentiels ? Quelles sont leurs habitudes, leurs problèmes, leur profil ? Qui sont vos concurrents, comment se positionnent-ils ? Avec qui pourriez-vous envisager des partenariats, des collaborations ?

Une analyse fine de ces données doit vous permettre de définir des sous-groupes pouvant être intéressés par vos compétences et de définir votre offre. Une fois ce travail terminé, vous devez avoir les idées claires sur les prestations que vous pouvez proposer, leur prix, la façon dont vous pouvez vous faire connaître de vos cibles.
Vous devez, à l’arrivée, aboutir à une marque qui soit à la fois claire, cohérente, différenciante et authentique. La vôtre !

donnez vie à votre marque personnelle
Une fois que votre marque existe, encore faut-il la déployer. Là-encore, la bonne façon de faire consiste à prendre les choses dans l’ordre.
CRéeZ VOTRE plateforme de marque
C’est un outil qui va vous permettre de structurer votre réflexion, et de la synthétiser sur une simple feuille A4. Elle va formaliser :
•  votre identité visuelle : charte graphique, photos et visuels, design
• Votre ligne éditoriale : sujets à aborder, ton, style…l’objectif est d’être reconnaissable dans vos prises de parole, d’être cohérent
Cela peut sembler un peu scolaire, mais c’est une étape indispensable : cela vous permettra d’avoir une ligne directrice, un cap, pour ne pas perdre en cohérence au fil du temps.

organisez votre présence sur le web

Il existe deux canaux auxquels on pense spontanément :
• Les réseaux sociaux ( LinkedIn pour le B2B, mais explorez également les autres pistes : Twitter, Facebook, Instagram, YouTube…)
• Un site vitrine sur internet, avec éventuellement un blog

Pour autant, ne négligez pas les plateformes spécialisées (comme Malt pour les freelances) ni le « offline ». Utilisez aussi les moyens plus traditionnels que le web pour vous faire connaître. La fréquentation de réseaux d’affaires, la rédaction d’articles dans une revue spécialisée, l’animation d’un atelier sur votre thématique…tout ça compte aussi !

définissez vos formats de contenus

Votre marque ne peut vivre que si vous offrez la possibilité à vos prospects de la découvrir et de percevoir son intérêt. Cela passe par la production de « brand content » (contenu de marque) sous différentes formes : articles, vidéos, podcasts, infographies, photos, livres blancs, webinars…

Tous ces contenus présentent une durée de vie et un temps d’investissement variables. Vous pouvez  ainsi publier sur une actualité (publication rapide mais qui périme vite) ou sur un sujet de fond qui sera toujours intéressants dans six mois. On parle, selon le cas, de contenus « froids » (durée de vie longue), « tièdes » (durée de vie plus courte), ou « chauds » (durée de vie très courte, comme un tweet par exemple).

SOIGNEz LA RéDACTION DE CONTENU

Vous devez concevoir votre contenu avec le plus grand soin. Celui-ci, s’il est bien pensé et bien rédigé, vous positionnera comme expert, affirmera votre personnalité et créera de l’engagement vis-à-vis de votre marque.
Une précision cependant : tout cela se fait avec du temps, du travail et, disons-le, du sérieux.
Avoir une marque n’implique pas de publier à outrance, quitte à publier n’importe quoi. Mieux vaut opter pour une communication raisonnée, désintéressée, sincère, en ayant à coeur d’apporter de la valeur.
C’est de loin la meilleure approche pour se faire connaître sans agacer, et générer naturellement des impressions positives.

Tout cela vous intéresse ? C’est normal, c’est passionnant ! Vous avez besoin d’un copywriter pour vous aider à concevoir des textes singuliers et engageants qui donneront vie à votre marque ? Si vous voulez, nous pouvons discuter de la rédaction de vos contenus devant un café, un Coca, ou ce qui vous plaira.

Photo : unsplash / Daria Nepriakhina